Skip to content

Corps et espace

 

Le sport et les arts appliqués se sont rencontrés lors du workshop « Corps et espace » ; animé par une danseuse professionnelle, Liselotte Singer et à destination des élèves de Terminale arts appliqués. Un workshop mis en place à l’initiative de la professeure d’arts appliqués, Jennifer Fréville, et organisé avec la chargée de médiation en danse, théâtre et performance, de l’association Antre Peaux, Anna Zachmann.

Cet atelier a permis aux élèves d’expérimenter la place du corps dans l’espace, accompagnés de leurs professeurs d’EPS, Christelle Pouzens et Marvin Barroso. Les corps ont été sollicités par des contraintes variées, inspirées du « contact improvisation » : une forme de danse improvisée née dans les années 70 où le but est de composer avec le corps et les mouvements de l’autre danseur, mais aussi avec l’espace disponible, la nature du lieu, sans partition préétablie mais en jouant des effets de contrepoids, de déséquilibre, et potentiellement de chute.

Dans un second temps, on a proposé aux élèves de dessiner. Il s’agissait de penser le dessin à la fois comme la retranscription d’une expérience sensible vécue mais aussi comme l’écriture d’un mouvement.

Dans le cadre du workshop, la classe s’est également rendue à l’église Sainte Bernadette du Banlay pour une visite commentée. Caractérisée par une architecture particulière, ce lieu dont les sols sont inclinés, est une des rares concrétisations de la théorie de la « fonction oblique », développée par l’architecte Claude Parent et par Paul Virilio. Elle établit un nouveau rapport au sol fondé sur l’instabilité et le déséquilibre, permettant selon eux d’être en état de réceptivité, de participation et d’adhésion à une dynamique architecturale. Une manière pour les élèves d’envisager les applications possibles de l’expérience initiale.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.