Skip to content

Les DNMADe objet au Pays Val de Loire Nivernais :

La concrétisation d’un projet

Ce mercredi 13 décembre, suite à la venue du cofondateur et président de l’Atelier des composites, Mathieu Lanz, les étudiants de DNMADe objet de deuxième année ont présenté officiellement, pour la première fois, leurs recherches pour le projet de cuisine itinérante.

Prenant place dans les locaux du Pays Val de Loire Nivernais, cet échange a été planifié par Mathieu Lanz et Émilien Pothet (Cofondateur de l’Atelier des composites), Marie Roux (Cheffe de projet alimentation et PAT au Pays Val de Loire Nivernais) et le professeur de design produit, Catherine Raimbault.

Dans l’objectif de débattre et d’examiner les différentes pistes de recherches, étaient également présents à cette présentation Eric Guyot (président du Pays de Val de Loire Nivernais), Christophe Fragny (vice-président-transition écologique et alimentation), François Hauton (ancien directeur de la Cuisine des saveurs), les représentantes des antennes du Secours Populaire et des centres socio-culturels de Decize et de La Machine, la chargée de mission PAT à l’agglomération de Nevers, et le proviseur du Lycée Alain Colas, M.Hebrard.

La présentation a débuté par un rappel du cahier des charges mis en place lors des précédentes rencontres, et par le récapitulatif du planning à venir ; suite à quoi M.Lanz et M.Pothet ont exposé des indications sur les brevets de ce projet, le choix de la plateforme ainsi que sur les partis-pris en matière d’ergonomie et de protection.

Puis les 5 groupes d’étudiants ont présenté successivement les principes et l’univers retenus pour ce projet. Cette démonstration ne représentant qu’une synthèse de leurs concepts, tout le travail de recherches et d’analyse effectué n’a pas été présenté. Les différentes orientations explorées ont donné lieu à discussion entre les divers membres, puis ont été formulés des axes de travail pour la prochaine rencontre.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.